Déclaration d’Accra

L’Afrique au coeur de l'IS à Accra, Ghana, 7-8 octobre 2016

Original: anglais

Le Comité Afrique de l’Internationale Socialiste s’est réuni à Accra, au Ghana, les 7 et 8 octobre 2016 sur le thème principal « Faire avancer notre vision sociale-démocrate en Afrique : créer de l’emploi et de la croissance économique, et pour tous, garantir une éducation de qualité, développer les systèmes de santé, et assurer une protection sociale ».

Les accords suivants ont été conclus:

A. Concernant le thème principal : « Faire avancer notre vision sociale-démocrate en Afrique : créer de l’emploi et de la croissance économique, et pour tous, garantir une éducation de qualité, développer les systèmes de santé, et assurer une protection sociale » :

 

  1. Que les partis membres de l’IS au gouvernement doivent s’employer à tendre la main à leurs collègues qui se trouvent dans l’opposition et engager plus souvent le dialogue sur des stratégies pouvant les aider à faire entendre leur voix sur des questions de bonne gouvernance, d’État de droit, de protection sociale et de sentiment d’appartenance.
  2. Que le chômage des jeunes est une immense bombe à retardement qui pourrait menacer la paix et la sécurité de tous les pays. Par conséquent, des efforts collectifs devraient être déployés pour offrir aux jeunes une formation et une éducation appropriées afin qu’ils soient éligibles sur le marché de l’emploi.
  3. Que les questions telles que le logement social, le système national d’assurance maladie, la sécurité de l’emploi, le soutien social aux vulnérables (à l’instar du programme LEAP au Ghana et en Afrique du Sud) devraient se poursuivre afin de désamorcer les tensions pouvant exploser en anarchie sociale.
  4. Que l’accès à une éducation de qualité tant en termes d’infrastructures que de programmes d’enseignement appropriés devrait être renforcé comme partie intégrante du programme social démocrate afin de relever les défis actuels du continent.

B. Concernant le second thème : « Paix et sécurité – travailler ensemble à l’élaboration de stratégies communes pour affronter les défis actuels en Afrique », il a été recommandé:

  1. Qu’afin de résoudre les conflits et les insurrections armées par des groupes terroristes, les pays africains doivent compter sur des armées plus robustes et mieux entraînées, capables de protéger leurs citoyens. Là où des conflits armés ont été résolus, tous les efforts doivent être consentis au pardon et à la réconciliation de toutes les factions ayant pris part au conflit passé. La Commission sud-africaine pour la vérité et la réconciliation ainsi que les stratégies de réconciliation namibiennes ont été citées.
  2. Que le Secrétaire général des Nations Unies et son envoyé spécial devraient poursuivre leurs efforts en vue de dégager une solution mutuellement acceptable garantissant l’autodétermination du peuple sahraoui. À cet égard, l’IS devrait demander que le Royaume du Maroc et le Front Polisario engagent des négociations directes et sérieuses sous les auspices de l’ONU.
  3. Que la menace terroriste en Afrique, que ce soit ISIS ou Boko Haram au Nigéria, au Niger, au Mali, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire ou ailleurs, doit être affrontée en mutualisant et en partageant les renseignements collectifs et chacun doit être le gardien de l’autre puisqu’une attaque perpétrée contre un pays a des répercussions dans tout le continent.
  4. Que les membres de l’IS devraient renforcer leur solidarité et leur assistance à ceux qui font face aux menaces sécuritaires et au terrorisme. 
  5. Dénoncer la conduite du gouvernement de Gambie, notamment la détention de prisonniers politiques, dont font partie le leader Ousainou Darboe et les membres de l’exécutif du parti membre de l’IS, l’UDP ; les violations constantes des droits de l’homme, les détentions arbitraires et les exécutions extrajudiciaires, et d’exiger la libération immédiate de tous ceux qui ont été emprisonnées pour des raisons politiques, ainsi que la tenue d’élections libres et justes.

En conclusion, l’Internationale Socialiste continuera à travailler ensemble afin de contribuer à la résolution des conflits et des menaces actuels à la paix et à la sécurité auxquels le continent est confronté.

Le parti NDC du Ghana a été chaleureusement remercié d’avoir accueilli la réunion du Comité Afrique à Accra. Les membres se sont dits optimistes quant à la victoire du NDC aux prochaines élections générales en décembre 2016 et son maintien au pouvoir pour servir le peuple du Ghana, l’Afrique, et de continuer à jouer son rôle actif au sein de l’Internationale Socialiste.

 

_______________

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.