Print this article   Email this to a friend

Mauritanie

Elections en Mauritanie - le besoin de démocratie

21 novembre 2013


La situation en Mauritanie à quelques jours des élections législatives et municipales, prévues le samedi 23 novembre 2013, reste une très grande source de préoccupation pour l’Internationale Socialiste. Le pays souffre d’une profonde crise institutionnelle, le résultat d’un grand déficit démocratique. Il est dépourvu de parlement légal depuis deux ans alors que les élections, initialement prévues pour novembre 2011, ont été reportées à deux reprises et la convocation aux élections de novembre 2013 a été faite sans respecter les procédures en place.

La Coordination de l’opposition démocratique (COD) dont le Rassemblement des Forces démocratiques (RFD), un parti membre de l’IS, fait partie, ont décidé de boycotter les élections à cause du manque de conditions démocratiques et équitables permettant à tous les partis et électeurs de participer dans un scrutin transparent, juste et crédible.

La COD revendique des élections consensuelles, où toutes les voix seront comptées, refuse l’abus des ressources publiques par le pouvoir, exige le respect de la transparence tout au long du processus électoral ainsi que des institutions démocratiques impartiales. Ceci est particulièrement important alors que la société étrangère qui a fourni les bulletins de vote pour les élections présidentielles de 2009 et qui fait de même pour ces élections législatives est actuellement poursuivie pour corruption et le paiement de pots-de-vin pour obtenir le marché.

Le pays a besoin d’institutions crédibles et solides pour pouvoir faire face aux différents défis majeurs qui se posent au niveau national et dans la région tels que le terrorisme, l’immigration clandestine, la lutte contre les narcotrafiquants, l’action de développement, et la bonne gouvernance.

L’Internationale Socialiste réitère sa solidarité sans faille avec le RFD ainsi qu’avec tous les démocrates en Mauritanie à la recherche du respect de leurs droits et des processus démocratiques. Le vide juridique et institutionnel dans lequel se trouve actuellement le pays ne peut pas persister comme l’IS l’a souligné auparavant. L’IS soutient le RFD et la COD dans leur proposition d’une plate-forme raisonnable et réaliste en vue d’organiser, de façon consensuelle, des élections crédibles et transparentes qui constitueront une étape importante dans le chemin vers une véritable démocratie dans ce pays. A un moment où la lutte pour les droits et libertés vit des instants décisifs dans le monde arabe, nous restons convaincus que rien de moins que la démocratie sera suffisante pour la Mauritanie.


 
 
 

Internationale Socialiste





In Memoriam

 


 

Rapport au XXV Congrès de l'IS


 

Presse

 

Revue de presse des dernières activités

 

      

     

 
 

Partis membres au gouvernement


Liste des partis membres de l'IS au gouvernement

 

Prochainement

Congrès des
partis membres

Parti Komala du Kurdistan d’Iran, KPIK
15e Congrès
11 mai 2017

 

Union Socialiste des Forces Populaires, USFP
10e congrès
19 - 21 mai 2017
Rabat, Maroc

 

Parti Socialiste Ouvrier Espagnol, PSOE
39e congrès
17-18 juin 2017
Espagne

 

VENezUELA

 

Finances de l'Internationale

Budget et comptabilité

Archives de l'IS

Communiqués précédents

 

NIGERIA

Elections

 

Algérie
Parlementaire
4 mai 2017

 
Royaume-Uni
Parlementaire
8 juin 2017

 

France 
Parlementaire
11 juin 2017

 

Mongolie
Presidential
26 juin 2017

 

Journée mondiale des réfugiés



 

Rapport du Secretaire General




Résolutions et décisions du XXIV Congres




journée internationale de la femme


Planète 50-50 d'ici 2030:
Franchissons le pas pour l'égalité des sexes

Ouganda

Soutenir la démocratie en Ouganda


22 FÉVRIER 2016


Ces dernières années, les peuples d’Afrique ont continué à progresser et à se rapprocher de la gouvernance démocratique dans un nombre important de pays de la région. Aujourd’hui, les habitants de ce continent sont de plus en plus nombreux à bénéficier de libertés et de droits, des conditions préalables au progrès, au développement et à la paix. Les membres de l’Internationale socialiste dans un grand nombre de pays d’Afrique ont été des protagonistes et des acteurs d’une période de changement qui a introduit de nouvelles opportunités et donné un nouveau visage à la vie politique du continent. Pourtant, l’autoritarisme, l'oppression et autres maux du passé s’attardent encore dans la vie politique de certains pays de la région...

Pakistan

Solidarité de l’IS avec le peuple du Pakistan


28 Mars 2016


L’Internationale socialiste exprime sa solidarité avec le peuple du Pakistan alors qu’il confronte le terrible attentat commis hier près de Lahore. Plus de 70 personnes ont trouvé la mort alors qu’elles passaient un dimanche après-midi au parc, dont de nombreuses femmes et enfants. Plus de 300 personnes ont également été blessées. Nous dénonçons avec force cet acte de violence, comme nous l’avons fait pour les autres attaques terroristes au Pakistan et ailleur. Nos pensées et condoléances vont aux familles et amis des victimes et notre compassion va à toutes les personnes blessées et traumatisées par cet attentat... 


venEZUELA

L'IS dénonce la déclaration d'inconstitutionnalité de la loi d'amnistie et réconciliation au Venezuela


12 avril 2016


L’Internationale Socialiste dénonce le grave mépris de la volonté souveraine du peuple vénézuélien et l’usurpation de pouvoir par la Chambre constitutionnelle de la Cour suprême (TSJ) du pays suite à son annonce hier déclarant l’inconstitutionnalité de la loi pour l’amnistie et la réconciliation nationale qui avait été approuvée par une majorité à l’Assemblée nationale le 29 mars dernier. La victoire écrasante aux élections à l’Assemblée nationale début décembre 2015 se fondait sur une proposition claire aux citoyens...

La CEI, le Caucase et la Mer Noire

L’IS lance un appel à l’arrêt immédiat des affrontements entre les Azerbaidjanais et les Arméniens


04 AVRIL 2016


hostilités et affrontements qui se sont produits au cours des dernières 48 heures entre les Azerbaidjanais et les Arméniens, se soldant par la perte regrettable de nombreuses vies. Notre Internationale lance un appel pour un cessez-le-feu immédiat et un arrêt de ces hostilités, tout en rappelant la nécessité urgente de la reprise du dialogue dans le cadre du Groupe de Minsk, un organisme accepté par l’Arménie et l’Azerbaïdjan et reconnu par les organisations multilatérales, afin de résoudre par la négociation et conformément aux principes du droit international...