Print this article   Email this to a friend

Comité de l’IS pour l’Amérique latine et la Caraïbe

Réunion du Comité à Porto Alegre

24-25 octobre 2011

2140_719199.jpg
Latifa Perry

Réuni dans la ville de Porto Alegre, Brésil, accueilli par le Parti démocratique travailliste, PDT, le Comité de l’Internationale Socialiste pour l’Amérique latine et la Caraïbe a récemment tenu sa deuxième réunion de l’année, le 24-25 octobre. 
 
Des leaders et délégués de partis membres et des invités (liste des participants) ont chaleureusement été accueillis par la direction du PDT, présidé par le Président du parti et Ministre du travail et de l’emploi, Carlos Lupi, qui a également transmis  les salutations de S.E. la Présidente de la République, Dilma Roussef; de Carlos Eduardo Vieira da Cunha (PDT), membre du Congrès, un Vice-président de l’IS; du maire de Porto Alegre, José Fortunati (PDT); de la Vice-présidente de l’ISF Miguelina Vecchio (PDT); du Président du PDT pour l’Etat de Rio Grande do Sul Romildo Bolzan Jr; et ils ont également reçu un accueil fraternel du Président de l’Assemblée législative de l’Etat de Rio Grande do Sul  et membre du Congrès, Adão Villaverde (PT); ainsi que par le Gouverneur de l’Etat, Tarso Genro (PT), qui a également pris la parole devant les participants.  
 
Les discussions se sont concentrées sur trois thèmes principaux: 1. ‘Face à la crise financière mondiale: assurer la croissance économique par des politiques promouvant une plus grande égalité et plus d’opportunités’; 2. ‘Renforcer les institutions et la sécurité des citoyens face au crime organisé transnational, au trafic de drogue et la délinquance’; 3. ‘La santé reproductive et le droit de la femme d’exercer un libre choix sur son corps, et des politiques qui ne violent pas le droit humains de la femme’. De plus, des rapports sur les situations nationales dans des pays de la région ont été présentés.
 
A l’ouverture de la réunion, le Secrétaire général de l’IS, Luis Ayala, a remercié le PDT pour leur hospitalité fraternelle. Il a dit que le travail de l’Internationale dans la région a continué à être renforcé ces dernières années suite à la tenue du XXII Congrès à Sao Paulo, avec des réunions du Conseil de l’IS au Chili, au Mexique, en République dominicaine et bientôt au Costa Rica, ainsi que des réunions régulières de ce Comité et de nombreuses autres initiatives dans la région. La crise financière mondiale donnait la priorité au défi de garantir une croissance avec des opportunités pour tous. Le crime organisé transnational posait des sérieux défis à la démocratie et au bien-être des citoyens. La question de la santé reproductive de la femme nécessitait une stratégie positive. Tous ces aspects étaient des questions clés et devaient être abordés.
 
Le Président du Comité, Martín Torrijos, a également remercié le parti hôte et a dit que la région, bien qu’elle ait maintenue la croissance ces dernières années malgré la crise financière, souffrait toujours de niveaux élevés d’inégalité inacceptables. Il a également souligné qu’il était très important de combattre la criminalité, de renforcer les institutions démocratiques et de promouvoir des politiques qui fomentent les valeurs cumulées de l’exportation, de la connaissance et du capital humain en Amérique latine et la Caraïbe. Finalement, il a exprimé sa satisfaction que le Comité allait discuter les droits humains de la femme en ce qui concerne leur santé reproductive ainsi que la promotion de politiques conduisant à la réduction des inégalités entre les sexes. 
 
Pendant la séance inaugurale différents intervenants ont rendu hommage à Leonel Brizola, fondateur  du parti hôte, PDT, soulignant sa stature en tant que leader social-démocratique d’Amérique latine et son engagement permanent pour la démocratie et les droits de l’homme dans la région, un hommage particulièrement opportun puisqu’en coïncidence avec le 50ème anniversaire de la « Campanha da Legalidade », la campagne défendant la constitution légale du pays, qu’il avait mené et qui avait réussi à stopper la tentative de coup d’Etat de 1961. De plus, pendant la session d’ouverture, le Vice-président de l’IS Carlos Eduardo Vieira da Cunha, au nom du PDT, a fait part de la reconnaissance de son parti pour le travail du Secrétaire général de l’IS en faveur des causes de l’Internationale Socialiste en lui remettant une statuette symbolique.
 
Réflexions sur la crise financière mondiale
 
Le premier thème sur l’ordre du jour a été introduit par l’économiste et universitaire, André Scherer, directeur technique de la fondation économique et statistique de Porto Alegre, un professeur d’université et spécialiste de la régulation internationale financière, qui a donné une présentation sur les derniers développements dans l’économie brésilienne et les stratégies adoptées par le pays pour faire face à la crise financière par la croissance et sans compromettre l’emploi ou des programmes sociaux. De leur côté, les délégués participant à la réunion ont partagé avec le Comité des mesures mises en œuvre dans leurs pays respectifs pour confronter la crise. La croissance couplée avec la justice sociale et surmonter les inégalités restaient les objectifs clé de l’Internationale Socialiste, et le besoin de renforcer les politiques promouvant des emplois stables et l’investissement social pour encourager une croissance constante, juste, inclusive et durable dans la région a été distingué comme une priorité. En faisant face à la crise financière internationale, il a été réitéré qu’une croissance économique soutenue ne pouvait être assurée qu’à travers des politiques promouvant une plus grande égalité et plus d’opportunités.
 
Renforcer les institutions démocratiques et la sécurité des citoyens
 
Le Procureur général du ministère public de l’Etat du Rio Grande do Sul et ancien Président du groupe national brésilien pour combattre les organisations criminelles,  Mauro Henrique Renner, a introduit le deuxième thème de l’ordre du jour. Dans sa présentation, Renner a partagé des commentaires et analyses intéressants avec les participants sur les dimensions sociologiques, économiques, culturelles et politiques de la criminalité. Il a souligné l’importance d’actions préventives, donnant un diagnostique très négatif de la situation dans les prisons du Brésil et du reste de la région, ainsi que des statistiques inquiétantes sur le nombre d’homicides commis chaque année dans son pays, avoisinant quarante milles morts par an. Sur le sujet du crime organisé transnational, Renner a souligné l’importance qui devrait être accordée à la prévention et au combat de la corruption. Lors des discussions et des échanges sur ces questions, le Comité a noté que comparé à d’autres régions, le niveau de peur et de victimisation, le taux élevé d’homicides, d’enlèvements et d’autres crimes violents ainsi que le taux élevé de la population carcérale en Amérique latine et la Caraïbe, étaient source de grande inquiétude. Les participants ont également réfléchi sur l’impact du crime organisé transnational et le défi que celui-ci posait aux institutions démocratiques dans les pays de la région. Les participants se sont accordés sur le besoin de promouvoir des politiques  qui traitent les causes mêmes des problèmes, y compris la marginalisation, le manque d’opportunités, la ségrégation et l’exclusion ainsi que sur l’importance d’une collaboration internationale coordonnée pour combattre le crime transnational sur tous les fronts.
 
Santé reproductive et les droits de la femme
 
Abordant le troisième point de l’ordre du jour, Miguelina Vecchio, une Vice-présidente de l’Internationale Socialiste des Femmes, a remercié le Comité d’inclure le thème de la santé reproductive et le droit de la femme d’exercer un libre choix sur son corps dans ses débats. Dans son introduction elle a présenté des informations et des statistiques régionales entre autres sur les grossesses, naissances, des avortements spontanés et interruptions volontaires et la mortalité maternelle. Les participants ont également vu un documentaire sur un cas particulier nécessitant un avortement qui avait acquis une certaine notoriété au Brésil il y a quelques années. Ceux présents se sont accordés sur la signification d’ouvrir la discussion sur ce sujet et l’importance de connaître la réalité dans les différents pays de la région en ce qui concerne la santé reproductive de la femme et de leurs droits. Le Comité a fait appel aux partis membres de la région de continuer les discussions sur ces questions, dans l’optique de développer de politiques publiques qui garantiront les droits de la femme en ce qui concerne la santé reproductive tout en fournissant les soins de santé nécessaires et de protéger la vie des femmes et des jeunes en général.   
 
Dernièrement, les délégués de partis de la région participant à cette réunion ont partagé des informations sur le développement des situations politiques nationales dans leurs pays respectifs depuis leur dernière réunion tenue à Bucaramanga en mai 2011. Lors de la conclusion des débats sur les thèmes principaux sur l’ordre du jour, le Comité a discuté et adopté une Déclaration de Porto Alegre qui reflète les points marquants de discussion. Le Comité a également publié une déclaration sur l’annonce de l’ETA quelques jours auparavant, déclarant la fin des ses activités terroristes et le triomphe de la démocratie espagnole.




reunion au guatemala

L'Amérique Latine et les Caraïbes dans la crise financière globale : réunion du Comité de l’IS pour l’Amérique latine et les Caraïbes au Guatemala

23-24 mars 2009

 



Activités apparentées

Si vous recherchez une réunion antérieure, veuillez consulter la section BIBLIOTHEQUE.



Film izle Porno izle woodman castingx Porn Teen Porn Amateur Porn Porno izle Porno izle Brazzers