Comités de l'IS


Monde arabe

28-29 octobre 2011

Images (43)


Images

+13

Print this article   Email this to a friend

Comité spécial sur le monde arabe

L’esprit de Crète: démocratie et liberté pour les peuples des nations arabes

28-29 octobre 2011

2139_516389.jpg
Latifa Perry


Le Comité spécial sur le monde arabe de l’Internationale Socialiste, établi lors du Conseil de l’IS à Athènes en juillet 2011, a tenu sa réunion constituante sur l’île de Crète le 28-29 octobre 2011, accueilli par le Mouvement socialiste panhéllenique (PASOK), sous le thème principal, « Pour une nouvelle société de droits et libertés: gagner la transition vers la démocratie dans le monde arabe ». Des leaders et personnalités représentant des forces démocratiques progressistes en Egypte, Irak, Liban, Libye, Maroc, Mauritanie, Palestine, Sahara occidental, Syrie, Tunisie, et au Yémen ainsi que d’autres membres de l’Internationale ont participé à la réunion (liste des participants).

Les participants ont chaleureusement été accueillis en Crète par le Secrétaire général du PASOK, Michalis Karhimakis. En ouverture de la réunion, le Président de l’IS et Premier ministre grec George Papandreou a fait ressortir le sentiment de solidarité et de soutien que les membres de l’Internationale dans différents continents partageaient avec tous ceux qui menaient le combat démocratique dans le monde arabe. L’histoire politique des sociaux-démocrates était la preuve qu’ils avaient été les architectes de nombreuses démocraties à travers leur lutte contre l’autoritarisme et la dictature, et que cela avait été le cas pour son pays ou le Chili parmi d’autres. La gouvernance démocratique était le résultat de processus très divers mais qui avaient une chose en commun: le respect de la volonté de la majorité. Aujourd’hui, les révolutions étaient d’une importance particulière parce qu’elles représentaient la volonté de la majorité du peuple arabe pour le changement.

Le Secrétaire général de l’IS Luis Ayala a fait référence au rôle que l’Internationale était appelé à jouer en continuant de soutenir la lutte démocratique à travers le monde arabe. L’Internationale Socialiste avait établi ce Comité afin d’échanger des points de vue et des expériences, mettre en avant des initiatives et travailler ensemble avec les acteurs du changement en établissant des objectifs et buts communs pour le développement des nouvelles démocraties, dans la compréhension d’un ensemble de valeurs et de principes partagés pour lesquels tous ceux présents s’engageaient.   

Toutes les délégations venant du monde arabe sont intervenues lors de la réunion sur les questions touchant leurs pays respectifs, répondant aux différents thèmes à l’ordre du jour de la réunion.

Après le premier scrutin démocratique tenu en conséquence directe du printemps arabe, les participants se sont félicités des développements positifs en Tunisie, où les élections législatives avaient été largement reconnues comme libres et justes avec un taux de participation élevé. Des délégués d’Egypte ont réitéré le besoin de la tenue d’élections dans leur pays, exprimant l’espoir que cela allait bientôt avoir lieu comme prochain pas dans sa transition. Des représentants du Conseil de transition nationale (CNT) de Libye ont été félicités sur la libération de leur pays qui, à présent, avait besoin du soutien de la communauté internationale en faisant face aux défis de la transition et du besoin de reconstruction et de réconciliation nationale.

Les mouvements pour le changement en Syrie et au Yémen, partageant l’objectif d’une fin des régimes oppressifs actuels qui continuent de commettre des actes criminels de répression et de violence contre leurs citoyens, ont reçu l’entière solidarité des membres du Comité dans leurs luttes respectives. La situation en Syrie continue à se détériorer, avec d’innombrables morts causés par les attaques des forces de sécurité sur les activistes civils qui doivent être protégés à tout prix. Les appels de soutien pour le peuple syrien ont été menés par les partis membres de l’IS de pays voisins, pouvant témoigner des conséquences des actions du régime. Au Yémen, le Président Saleh continue à s’accrocher au pouvoir malgré les appels pressants à son départ immédiat, ce qui ouvrira la voie à la transition vers la démocratie sans délai. Le peuple du Yémen et les membres du Parti socialiste du Yémen continuent d’avoir besoin de soutien après des mois de manifestations et de nombreuses victimes pour la cause de la liberté et de la dignité. Face à la violence se produisant chaque jour, il a été réitéré que les responsables, ainsi que ceux dans d’autres pays en transition, allaient devoir être tenu responsables de ces actes criminels d’exécution, de torture et d’agression.     

Des blogueurs d’Egypte, de Libye, du Maroc, de Syrie et de Tunisie ont également participé à la réunion et ont pu présenter une perspective différente de leur point de vue en tant qu’utilisateurs de médias sociaux qui continuent à jouer un rôle important dans l’avancement des objectifs des soulèvements. Ces activistes ont aidé en coordonnant les manifestations et en assurant la diffusion d’informations dans le reste du monde sur la véritable nature de la violence politique utilisée par les régimes non-démocratiques, en contournant des restrictions sur les médias mises en place par ces régimes et en rendant l’étendue réelle de leurs actions visibles à tous. Parmi leurs inquiétudes étaient que ceux qui avaient des responsabilités pendant la transition remplissent leurs obligations envers les citoyens, de mettre fin à ces pratiques ainsi qu’aux procès militaires de civils. Rendant hommage aux gens ordinaires qui ont contribué à la fin des régimes despotiques, le Comité a souligné l’importance d’assurer que les acteurs du changement continuaient à être entendus sous le nouveau régime politique ainsi que la nécessité de représentation des femmes et des jeunes qui ont joué un rôle fondamental dans les soulèvements. 

Le soutien de la famille politique social-démocratique pour les mouvements pour le changement dans le monde arabe, et les objectifs et principes communs de justice sociale, de droits de l’homme, de liberté d’expression et de démocratie représentative partagés, étaient liés. Le Comité a entendu des membres de l’IS face à des élections prochainement au Maroc, où les forces socialistes se présenteront avec l’entier soutien du mouvement mondial puisqu’ils présentent une plateforme social-démocratique pour le peuple marocain. Le Comité a également soutenu l’appel du Rassemblement des forces démocratiques (RFD) à des élections libres et justes en Mauritanie, accordant une véritable démocratie aux citoyens de ce pays.  

Le rôle continu de l’Internationale Socialiste et de la social-démocratie sur la question de la résolution des conflits dans la région a été souligné encore une fois. Le soutien de l’IS pour la reconnaissance d’un Etat palestinien basé sur les frontières de 1967 et pour une reprise des négociations de paix a été souligné, un pas vital vers la solution, préconisée depuis longtemps par l’organisation, de deux Etats coexistant en paix et sécurité. La résolution du conflit du Sahara occidental a été vue comme une autre clé à la stabilité régionale, et l’espoir d’une solution pacifique et durable, conforme à la résolution adoptée par le dernier Conseil de l’IS à Athènes, a été exprimé. Le Comité a lancé un appel spécial pour la libération immédiate de travailleurs humanitaires kidnappés récemment d’un camp de réfugiés à Tinduf.

La réunion s’est close par une déclaration incarnant l’engagement de tous les participants pour une entreprise commune qu’ils ont appelé « l’esprit de Crète » pour la démocratie et la liberté dans le monde arabe. 
  ______



Activités apparentées

Si vous recherchez une réunion antérieure, veuillez consulter la section BIBLIOTHEQUE.



Porno izle woodman castingx