Comités de l'IS



Buenos Aires
09 novembre 2007

Images (12)


Images

Print this article   Email this to a friend

Economie, Cohésion sociale et Environnement

Réunion à Buenos Aires du Comité économique de l’IS

09 novembre 2007

1848_761936.jpg

Le Comité de l’IS sur l’Economie, la Cohésion sociale et l’Environnement s’est réuni à Buenos Aires le 9 novembre, continuant son programme relatif à l’examen des dimensions régionales de l’économie mondiale. Lors de cette occasion, le Comité a concentré son attention sur l’Amerique latine et la Caraibe, en définissant, en particulier, les stratégies sociales-démocrates communes pour faire avancer la croissance et l’égalité d’opportunités dans la région, et en évaluant les différents processus d’intégration en son sein.

La session d’ouverture de la rénion a compté sur des contributions de la part des partis hôtes argentins, de l’ancien président de l’Argentine, Raúl Alfonsín, de l’Union Civique Radicale, UCR, et de Clorinda Yelicic du Parti Socialiste d’Argentine, PS. Au nom de l’Internationale Socialiste, ont pris la parole le président du Comité, Christoph Zöpel, du Parti Social-Démocrate d’Allemagne, SPD, et le secrétaire général de l’IS, Luis Ayala.

Deux contributions introduisant le thème principal de la rencontre ont été présentées par Oscar Cetrangolo, au nom de la Commission économique pour l’Amérique latine et la Caraibe, CEPAL, et par Raúl Alconada, qui représentait l’Organisation des Etats Américains, OEA.

La discussion sur le thème de la réunion a mis en avant le fait que l’Amérique latine constitue aujourd’hui une zone de croissance économique au sein de l’économie mondiale, mais abrite en même temps de grandes disparités économiques ainsi qu’un haut niveau de d’inégalités.

Les participants se sont accordés sur le fait que la région représentait aujourd’hui un grand défi pour les forces politiques progressistes en ce qui concernait l’introduction et la mise en œuvre de programmes et valeurs sociaux-démocrates. Dans l’existence même de ce défi se trouvait également la raison des nombreuses victoires électorales des membres de l’IS aujourd’hui au gouvernement, et ce en nombre croissant dans toute la région.

Parmi les tâches que les socialistes doivent mener à bien, selon l’avis des participants, se trouvent la consolidation et l’approfondissement de la démocratie, le renforcement et l’amélioration des institutions mais également une égalité d’opportunités, surmonter les carences en matière de démocratie sociale et combattre le manque de solidarité dans la mondialisation, faire avancer l’éthique de la solidarité, la participation des citoyens et la modernisation de l’économie et de la société.

Les objectifs des socialistes dans la région doivent être la croissance de l’économie de paire avec le progrès social – le rôle de l’éducation étant en ce sens crucial – et la lutte contre la pauvreté.

Une des tâches actuelles auxquelles doit faire face la région est comment maintenir la croissance économique actuelle ainsi que la solvabilité fiscale résultant des conditions internationales, et quel type de politiques en matière de protection sociale promouvoit la cohésion sociale dans la région. En ce qui concerne ces dernières, les participants ont insisté sur les systèmes de sécurité sociale, les retraites, la santé, les systèmes éducatifs, ainsi que la nécessité de renforcer le financement des politiques publiques et surmonter la faiblesse du système des impots dans les politiques redistributives.

Un des autres aspects qui ont été soulevés durant les débats a été la nécessité d’apprécier les spécificités et particularités de la région – le Mexique, l’Amérique centrale, le Brézil, la région des Andes et le cone sud – ainsi que le besoin de politiques spécifiques en chacune de ces sous-régions.

Les possibilités des pays de la région à connecter leurs infrastructures de production et de consommation continuent d’offrir un grand potentiel pour faire avancer une véritable intégration qui demeure toujours distante.

Les participants ont souligné la priorité que revet l’avancement d’agendas intégrateurs pour donner ainsi une impulsion à la participation de la région dans les nouvelles formes sous lesquelles s’organisent l’économie et la politique au niveau mondial.

Parmi les diverses conclusions du débat qui seront intégrées dans le rapport qui sera présenté au XXIIIème Congrès de l’Internationale Socialiste, apparaît l’accord des membres du Comité pour élaborer pour la région une proposition commune en matière de pourcentages du budget national des pays d’Amérique latine et des Caraibes, qui seraient considérés comme adéquats pour investir dans l’éducation, dans la santé, de ce que l’on entend par salaire minimum acceptable, ainsi que d’autres propositions similaires pour construire un point de référence partagé, en tant objectifs d’une politique sociale-démocrate conséquente pour toute la région.

Liste des participants



Activités apparentées

Si vous recherchez une réunion antérieure, veuillez consulter la section BIBLIOTHEQUE.